En attendant    1972 -1974
 
 

Quand l'aurore se marie à la nuit
Alors le soleil se divorce de son passé

Avec les jours, les hommes et les femmes se cherchent
Mais le hasard, comme Satan les sépare.

L'homme est pareil à une étoile filante,
Il file dans le firmament de l'aventure
Ne sachant où s'arrêter.  Parcourant la vie,
Il s'éveille, s'endort, se décourage, prend courage,
Réfléchit, décide, rature et soudain, il découvre
Qu'il n'a malheureusement rien encore découvert.

Mais l'homme s'est fait homme,
Et la femme qui l'attend, s'est aussi fait femme.
Et dans l'attente du temps, tous deux se cherchent en vain.
Salut à toi hasard, maître de nous-même.